Pneus tourisme / camionnettes / 4x4

Tour de France

Expérience

Plus qu'une course cycliste, qu'est-ce qui fait la légende du Tour de France ?

 

Le Tour de France est certes un événement sportif, mais la recette de son succès repose sur trois ingrédients essentiels, en plus des exploits sportifs des meilleurs cyclistes du monde :

Du Grand Départ à l'étape finale, pourquoi rien ne vaut de suivre le Tour de près

Heiko Meister (à gauche) et Heiko Grabowski (à droite) rencontrent Didi le Diable, superfan du Tour de France © Meinhard Meister

Heiko Meister (à gauche) et Heiko Grabowski (à droite) rencontrent Didi le Diable, superfan du Tour de France © Meinhard Meister

Lorsqu'on lui demande quelle est son expérience la plus marquante du Tour de France, Jo Helsen a du mal à trouver une réponse. Non pas parce qu'il n'y a pas eu de moments particuliers à retenir, mais parce qu'il y en a eu trop. Ce grand fan de cyclisme a "attrapé le virus du Tour de France" dans son enfance et son rôle au bord de la route dans le Tour a évolué au fil des ans. Cependant, bien qu'il soit lui-même un cycliste passionné, avec des liens personnels avec la scène professionnelle de sa Belgique natale, il sait que le sport est loin d'être la seule attraction : "Il n'est pas nécessaire de connaître le cyclisme, car c'est bien plus qu'une simple course. C'est l'atmosphère, les hélicoptères qui tournent, la caravane publicitaire qui passe, les athlètes avec leurs jambes puissantes qui gravissent une montagne... il n'y a pas que le cyclisme, il y a quelque chose d'autre dont je n'ai pas le nom et que je ne peux pas décrire."

Meinhard Meister et Heiko Grabowski, deux fans allemands qui ont assisté au Tour en direct presque chaque année depuis 2004, sont d'accord pour dire qu'il s'agit de bien plus que de la course : "Lorsque vous voyez les gens qui s'alignent dans les rues, la fierté dans les yeux des habitants lorsque le Tour passe dans leur petit village, et les expressions sur les visages des coureurs lorsqu'ils passent, c'est une expérience complètement différente de tout ce que vous voyez à la télévision", souligne Meister. "Une fois que vous avez vécu cela, vous voulez simplement y retourner chaque année." 

Se rendre au Tour de France en camping-car

Des fans tentent de regarder une télévision qui diffuse la course dans un camping-car à l'Alpe d'Huez, Tour de France.

Des fans tentent de regarder une télévision qui diffuse la course dans un camping-car à l'Alpe d'Huez, Tour de France © Meinhard Meister

Pour les fans allemands, "revenir" signifie arriver plusieurs jours avant l'étape de montagne la plus spectaculaire pour trouver une place de stationnement pour leur camping-car dans la montée. En attendant l'arrivée du peloton, ils passent la journée à explorer les routes panoramiques et à gravir les cols de la région, et le soir, ils se lient d'amitié avec leurs voisins de route. Lors de leur premier voyage, ils avaient réservé un hôtel, mais lorsqu'ils ont vu les camping-cars stationnés dans les Alpes françaises, ils ont "su immédiatement : c'est la façon de faire".

Aujourd'hui encore, leur lieu de prédilection pour le TDF est le virage 13 de l'Alpe d'Huez. Meister se souvient du premier jour où ils sont arrivés au pied de la célèbre ascension : "Avant même de nous enregistrer dans notre logement, nous étions sur nos vélos pour le découvrir par nous-mêmes. À chaque virage, nous étions de plus en plus enthousiastes." Aujourd'hui, Grabowski, un autre passionné de cyclisme, et lui-même ont une infinité de souvenirs du Tour, des gens qu'ils ont rencontrés en chemin, des "voisins de camping" avec qui ils ont partagé les petits déjeuners, des spectateurs qui les ont aidés à encourager le peloton le jour de la course, et bien sûr des sommets qu'ils ont pu gravir les jours de repos du Tour. "On s'amuse toute la journée. C'est ça, le Tour", résume M. Grabowski pour décrire l'attrait des vacances en vélo et en camping sur le parcours. "On est si proche des cyclistes, plus proche que dans n'importe quelle autre compétition sportive, ajoute-t-il, surtout lorsqu'ils gravissent lentement la montagne, on peut lire les émotions sur leur visage, et on peut voir qu'ils ressentent la présence des fans, le soutien et les encouragements lorsqu'ils sont acclamés." Les spectateurs peuvent avoir un favori, mais selon Meister, ils ne rechignent pas à la réussite des autres coureurs : "C'est peut-être ce qui rend l'atmosphère si particulière - ce sentiment de soutien mutuel et d'enthousiasme."

Le meilleur emplacement sur le parcours de la course

Le Tour de France au Col de Peyresourde dans les Pyrénées

Le Tour de France au Col de Peyresourde dans les Pyrénées ©Instagram/@lesamisdutourdefrance

Pour Jo Helsen, le Tour de France est un voyage d'affaires. Il embarque ses bus Volkswagen vintage soigneusement remis à neuf et parcourt jusqu'à 6 000 kilomètres à travers la France en six semaines. Il accompagne le Tour avec son bar mobile, le Café Welkom on Wheels, chaque année depuis 2009, sauf en 2020. Pour lui, c'est non seulement la meilleure façon de vivre le Tour, mais aussi l'occasion de partager cette expérience avec des spectateurs du monde entier : "Nous avons de la musique, nous avons une ambiance fantastique et bien sûr nous rencontrons beaucoup de gens", résume-t-il. "Le monde entier est à notre bar, des Australiens aux Américains, en passant par les Allemands et les Danois. Ils viennent du monde entier pour voir le Tour de France." Le bar a également vu son lot de VIP, ajoute-t-il, "le peloton, notamment les équipes belges nous connaissent. Ils viennent avec leurs invités et même leurs coureurs les jours de repos." Cependant, côtoyer des coureurs de renommée mondiale n'est pas nécessairement l'aspect social le plus important du Tour. Ce sont les autres supporters passionnés et les personnes qui travaillent en coulisses qui occupent une place particulière dans le cœur d'Helsen. Après avoir échangé de la bière contre des saucisses miniatures avec l'équipe de promotion de Cochonou lors d'une panne de caravane en 2010, ils se sont connectés sur les médias sociaux et se sont arrangés pour se rencontrer en route chaque année suivante. Lorsque le COVID a empêché le Café Welkom on Wheels de se joindre à la tournée de l'année dernière, ils ont échangé des cadeaux par courrier. "Maintenant que j'en parle, j'ai un grand sourire aux lèvres", se souvient M. Helsen avec émotion.

Bien qu'il admette que ni lui, ni sa flotte insolite n'étaient tout à fait préparés à cette ambitieuse aventure lorsqu'il a pris la route pour la première fois, ils sont aujourd'hui des professionnels chevronnés. L'association à but non lucratif qu'il a créée, Les Amis du Tour de France, a désormais "des sponsors qui nous soutiennent et un équipage de dix personnes qui voyage avec nous. Nous partons avec trois caravanes et un gros camion avec tout notre matériel. C'est un grand cirque quand nous montons dans la montagne. J'ai quatre ou cinq téléviseurs, donc quand vous êtes dans mon bar, vous pouvez vous y retrouver, voir la course à la télévision et en direct."

Au Col du Glandon

Meinhard Meister et Heiko Grabowski au Col de Glandon dans les Alpes © Meinhard Meister

Jo Helsen ne se souvient peut-être pas de son meilleur souvenir du Tour de France, mais si vous lui demandez quel est le meilleur endroit en France pour regarder le Tour, il ne rate pas une occasion : "Le Col de Peyresourde dans les Pyrénées. Il me manque. Même en en parlant maintenant, j'en ai la chair de poule, car je n'y suis pas allé depuis deux ans. Pour nous, c'est vraiment comme un retour à la maison. Si vous voulez sentir l'atmosphère de ce que nous faisons, vous devez nous trouver là quand le Tour passe".

"Qu'est-ce qui rend ce col de montagne dans les Pyrénées centrales si spécial ? Outre l'histoire du Tour, il y a aussi le fait que le maire a accordé au Café Welkom on Wheels l'autorisation écrite de s'installer sur le bord de la route et le fait que les habitants s'y arrêtent toujours pour boire un verre et pour goûter au fameux ragoût de joue de porc de Helsen, servi avec des frites belges. Mais il y a aussi l'attrait d'une étape relativement calme par rapport, par exemple, aux Alpes françaises ou aux Champs-Élysées. Les emplacements de camping ne sont pas adaptés aux camping-cars ordinaires et, "vous êtes toujours dans une partie de la France où vous ne pouvez pas trouver de connexion et où vous êtes hors ligne pendant trois jours, sans pouvoir envoyer un message ou regarder Internet", souligne Helsen. "C'est aussi quelque chose qui contribue à l'aventure. Ces trois jours sont toujours les bons jours."

Conseils pour un voyage en camping-car

 

Que vous assistiez au Grand Départ dans le nord de la France, que vous vous imprégniez de l'atmosphère des étapes les plus fréquentées dans les Alpes, que vous viviez une expérience plus détendue dans les petits villages des étapes isolées ou que vous vous installiez dans un camping dans l'agglomération parisienne pour être présent sur la ligne d'arrivée, rien ne vaut le Tour. Voici quelques conseils à garder en tête lorsque vous planifiez un voyage en camping-car en France.

  • Cette année, bien sûr, il est important de garder un œil sur les avertissements de voyage et les restrictions potentielles dues aux mesures de lutte contre la pandémie. La plupart des supporters n'ont pas pu assister au Tour de France 2020, mais espérons que 2021 verra le retour des foules en toute sécurité.
  • Les conditions locales varient en fonction de l'endroit où vous comptez vous rendre. Renseignez-vous à l'avance sur les fermetures de routes et arrivez suffisamment tôt pour trouver un emplacement de camping sur les routes de montagne les plus populaires.
  • Le camping sauvage peut être autorisé, toléré ou strictement interdit. Assurez-vous de réserver un emplacement de camping à l'avance ou de réserver une place dans un parking spécialement désigné dans les endroits où le camping sauvage au bord de la route n'est pas autorisé.
  • Arrivez tôt pour les étapes les plus populaires. Les meilleures places de camping-car le long de la route sur les étapes de montagne peuvent être prises jusqu'à une semaine à l'avance. Dans les jours et les heures précédant le jour de la course, les touristes de passage peuvent créer des embouteillages.
  • Apportez un vélo ! Cela peut sembler évident pour les passionnés de la route qui ne veulent pas seulement suivre le Tour. Vous aurez également besoin de votre vélo pour des raisons pratiques. N'oubliez pas que vous ne pouvez pas déplacer votre camping-car une fois que vous avez obtenu un emplacement, et que vous devrez donc vous rendre à vélo dans les magasins les plus proches pour vous approvisionner.


Jo Helsen ne sait pas s'il pourra participer au Tour cette année, mais il sera de retour sur le parcours de la course dès que les choses seront revenues à la normale. "Je suis fier que le monde du cyclisme soit accueilli dans mon bar", dit-il, faisant référence non seulement à son Café Welkom on Wheels, mais aussi au Café Welkom original (stationnaire) en Belgique, où il accueille les cyclistes du monde entier le reste de l'année.

Meinhard Meister et Heiko Grabowski sont tout aussi incertains : "On ne peut pas vraiment planifier quoi que ce soit cette année", dit Grabowski, "mais ce qui est bien avec un camping-car, c'est qu'on n'a pas vraiment besoin de planifier. Si nous décidons de partir, nous pouvons simplement charger nos vélos à l'arrière et partir." 

Vous pouvez voir d'autres photos incroyables sur le compte Instagram Les amis du Tour de France.

Van life au Tour de France

Articles liés

Les étapes du Tour de France

Tour de France - photographie du parcours © A.S.O/Alex Broadway

Découvrez le Top 5 des sites touristiques de France à visiter tout au long du parcours du Tour de France.

En savoir plus

L'histoire du Tour de France

Photographie du Tour de France - Cyclistes et foule en délire ©Getty Images

Découvrez comment le Tour de France a changé depuis ses débuts en 1903.

En savoir plus