Construction Innovation Day 2018

Deux mondes. Une solution.

Un concepteur de pneu sans pneu

Continental, c'est bien plus de « simples » pneus, même au sein de la Division Pneumatique. En collaboration avec des collègues issus de différents domaines, les concepteurs de systèmes créent des packs complets tout-en-un pour nos clients. ContiPressureCheck, le système novateur de contrôle de la pression des pneus poids lourds, illustre cette approche.

Les pneumatiques ne sont pas vraiment le domaine de Jörg Lehmann. Malgré cela, cet ingénieur en électricité titulaire d'un doctorat, travaille depuis plus de 15 ans chez Continental Tires au sein du service Recherche et Développement sur le site de Hanovre-Stöcken. Cependant, il y a peu de chance que vous trouviez des échantillons de pneus ou des sculptures sur les bureaux dans le secteur dont Lehmann est responsable, Pneumatiques et systèmes avancés pour véhicules utilitaires, mais plutôt de petites boîtes noires et des pièces en plastique transparent. Au total, 40 pièces différentes composent le système appelé ContiPressureCheck, un système électronique de contrôle de la pression des pneus que l'équipe de Lehmann a récemment développé.

« Le sujet des pneus intelligents a d'abord fait surface pour les voitures de tourisme, » raconte Jörg Lehmann, le regard vif et pétillant derrière ses lunettes sans monture. « Les pneus intelligents « parlent » au véhicule en fournissant des données précieuses aux systèmes de commande électronique du véhicule, tels que l'ABS et l'ESP. Nous avons envisagé ce qu'il était possible de faire pour les poids lourds. » Le résultat est un capteur monté à l’intérieur du pneumatique qui en mesure automatiquement la pression et la température. Les données sont transmises par système radio pour affichage dans la cabine du chauffeur, ce qui permet d'avertir ce dernier en cas de perte de pression. Après tout, le manque d'air dans les pneumatiques est la principale cause de pannes des poids lourds et engendrent des frais de suivi colossaux.

Des composants provenant des quatre coins du monde

Grâce à sa partie Automotive, Continental dispose d'une division électronique en interne, c'est-à-dire le partenaire idéal pour le développement de capteurs dans les pneumatiques. Le capteur est inséré dans un boîtier de protection en caoutchouc, fabriqué par les collaborateurs de ContiTech à Timisoara, en Roumanie. Le récepteur, l'unité centrale de commande, qui reçoit le signal du capteur soit directement, soit par le biais d'une antenne, provient de la division Interior de Guadalajara, au Mexique. « Nous déterminons le système au sein de notre service, » explique Jörg Lehmann. « Cela signifie que nous nous chargeons de définir ce qu'il doit pouvoir faire puis de produire les différentes pièces. » Les experts de chaque composant s’occupent du reste. Pour des produits aussi complexes que le système ContiPressureCheck, les experts se trouvent aux quatre coins du monde et impliquent l'organisation toute entière.

En ce qui concerne la mécanique, les circuits sont particulièrement courts : en plus d'être en charge du développement des systèmes, Jörg Lehmann gère également le service dédié à la Mécanique des Pneus Poids Lourd : « Nous travaillons actuellement sur un système de contrôle qui mesure la profondeur de la sculpture par le biais d'un capteur. Ici, nous prenons conseil auprès de nos collègues. » 


Voir à travers les yeux du capteur 

« Notre technologie nous permet de multiples autres applications intéressantes, » explique Jörg Lehmann, qui, baskets aux pieds, bondit dans le bureau voisin. Il revient avec une petite boîte transparente contenant un circuit imprimé lourdement équipé : il s'agit d'un prototype qui doit être installé pour la première fois l'après-midi même pour être testé par un client. Le logiciel des unités de commande, qui n'ont l'air de rien mais sont en fait extrêmement intelligentes, est programmé par l'atelier de recherche « TrendAntenna » de Continental Automotive à Regensburg, où 40 étudiants et chercheurs travaillent sur les solutions numériques pour les véhicules de demain.

« Nous venons tout juste de décrocher le contrat pour le développement d'un nouveau système de contrôle. En l'occurrence, ce ne sera pas le chauffeur qui recevra les informations mais plutôt le gestionnaire de flotte dans son bureau, » explique Lehmann avec enthousiasme. Auparavant, un client avait besoin d'au moins quatre heures de travail pour effectuer une lecture manuelle de la pression de l'ensemble des pneumatiques de ses 50 semi-remorques. Bientôt, cela ne lui prendra plus que deux minutes, directement sur son ordinateur.

« Depuis 2014, la loi prévoit que toutes les nouvelles voitures de tourisme au sein de l’Union européenne soient équipées de systèmes de contrôle de la pression des, » explique Lehmann. « Ce n'est pas encore le cas pour les poids lourds. » À cet égard, ce qui est exigé, c'est la prévoyance des transporteurs et le parfait travail d'équipe de Continental.

Nous utilisons des cookies pour nous assurer que votre visite sur notre site soit la meilleure possible. Cliquez ici pour en savoir plus ou modifier vos réglages relatifs aux cookies.