Pneus tourisme /camionnettes / 4x4

Les dix trails

les plus difficiles au monde

Les dix trails les plus difficiles au monde

 

Volcans mijotants, sommets enneigés, déserts, jungles, rivières glacées, scorpions, serpents, chats sauvages, soif, douleur et peur ne sont que quelques-uns des défis auxquels sont confrontés les coureurs de trail dans les paysages les plus accidentés du monde.

Jungle Marathon (Brésil)

Pas exactement ce que vous attendez d'un marathon classique: les concurrents du Jungle Marathon au Brésil. Photo: Mikkel Beisner / Jungle Marathon

1. Le Jungle Marathon (Brésil)

Le Marathon se déroule dans la forêt tropicale dense du Brésil – et abrite des anacondas, jaguars et des scorpions.En fait, cela ressemble plus à un entraînement de survie qu’à une course et est largement considéré comme le trail le plus dangereux du monde. Les coureurs parcourent plus de 260 kilomètres en six étapes à travers la forêt amazonienne - traversant des sous-bois presque impénétrables, où des dangers pourraient se cacher derrière chaque arbre. 

Ils passent une semaine à lutter dans les marais, à patauger dans les rivières et à faire face à des températures allant jusqu'à 45°C accompagnées d'une humidité extrême, tout en transportant des provisions et des équipements pour 7 jours.

L'eau est la seule chose qui est fournie aux points de contrôle, et les athlètes boivent jusqu'à douze litres par jour. L'évènement a un tel impact sur les coureurs que seulement une poignée atteint réellement la ligne d'arrivée. Mais sans découragement, les organisateurs travaillent sur un défi encore plus difficile appelé "Escape from the Jungle", qui devrait être lancé en 2020.  Voici comment ils le décrivent :  " Après six jours d'entraînement intensif à la survie dans la jungle , dispensé par nos instructeurs des forces spéciales, vous serez déposés dans la jungle profonde dans l'obscurité, avec une carte, une boussole et un kit obligatoire et vous aurez six jours pour atteindre la ligne d'arrivée en utilisant vos compétences, votre vitesse et votre navigation".  Sur le chemin, les concurrents devront trouver de la nourriture et de l'eau, construire leur propre abri pour la nuit.  Et, les premières inscriptions sont déjà arrivées...

Ils passent une semaine à lutter dans les marais, à patauger dans les rivières et à faire face à des températures allant jusqu'à 45°C accompagnées d'une humidité extrême, tout en transportant des provisions et des équipements pour 7 jours.

Tor de Geants (Italy)

Fin d'été en septembre? Pas au Tor des Géants dans les Alpes italiennes ... Photo: Giacomo Buzio

2. Tor des Géants (Italie)

Tor des Géants est la plus longue course de trail sans escale au monde. Les concurrents disposent de 150 heures pour parcourir 330 kilomètres, franchir 25 cols et maîtriser un dénivelé de 24 000 mètres. Contrairement aux autres trail, les organisateurs n'ont fixé aucune étape obligatoire. La seule règle est de terminer la course en 150 heures. En théorie, les athlètes pouvent parcourir toute la distance en une seule fois sans s'arrêter. Dans la pratique, la plupart courent le premier jour et la première nuit sans même dormir une minute. De nombreux coureurs ne dorment seulement que quelques heures dans l'une des sept bases de vie où ils peuvent également manger quelque chose. Le vainqueur de la course de 2017, Javi Dominguez, n'a dormi que 35 minutes au total et a établi un record avec son temps de 67 heures, 52 minutes et 15 secondes. "Quand j'ai franci la ligne d'arrivée, j'ai détesté la course", explique Dominguez. "Mais quelques jours plus tard, j'ai changé d'avis et j'ai réalisé à quelle point cette course avait été une merveilleuse expérience ". 

Tor des Géants n'est pas seulement l'un des sentiers les plus difficiles du monde, mais aussi l'un des plus beaux. Il traverse la vallée d'Aoste en Italie, commençant et finissant dans la petite station balnéaire de Courmayeur au cœur des Alpes italiennes. De là, les athlètes courent dans l'ombre des quatre plus grands sommets des Alps - Mont Blanc, Gran Paradiso, Monte Rosa et Cervin - et traversent également le parc naturel du Mont Avic. Le trail suit d'étroites routes de terre, des pâturages alpins luxuriants et des glaciers enneigés.

3. Ultra-Trail Du Mont Blanc (France/Italie/Suisse)

L'Ultra-Trail du Mont Blanc implique une distance de 170 kilomètres, un dénivelé positif de 10 000 mètres et un délai de 46,5 heures. C'est l'équivalent de quatre marathons et d'un escalier d'environ 53 000 marches.  Le sentier va de la station française Chamonix, fait le tour du Mont Blanc, la plus haute montagne des Alpes, et propose de longues ascensions sur les plus hauts points : Croix du Bonhomme (2,433 m), Col de la Seigne (2,516 m) et le Col des Pyramides Calcaires (2,565 m). En cours de route, les athlètes parcourent 19 villages français, italiens et suisses différents. Pour gagner du temps, la plupart des concurrents passent les nuits dehors sur le trail. S'ils dorment, ils prennent quelques heures dans l'un des postes de secours ou sur le bord de la route. Puis ils reprennent la route avec seulement une torche pour éclairer le chemin pendant qu'ils courent la nuit, à travers le brouillard, la pluie, le vent et la neige fréquemment rencontrés dans les montagnes. En 2018, le français, Xavier Thévenard  a terminé le trail en 20 heures 44 minutes et 16 secondes.

Pour gagner du temps, la plupart des concurrents passent les nuits dehors sur le trail. S'ils dorment, ils prennent quelques heures dans l'un des postes de secours ou sur le bord de la route.

Des cloques ? Du froid ? De la neige ? Le plus grand défi pour les coureurs s'attaquant à «The High» dans l'Himalaya est le mal d'altitude. Photo: La Ultra 333

4. La Ultra 333 ( Himalayas indien)

La Ultra 33 a une devise: "L'échec n'est pas un crime; le manque d'effort l'est". " Connu sous le nom de «The High», elle est certainement à la hauteur de son surnom: la course de 333 kilomètres traverse directement l'Himalaya, la plus haute chaîne de montagnes du monde, où se trouve bien sûr le mont Everest. L es concurrents ont 72 heures pour atteindre la ligne d'arrivée, en ayant réussi à passer non pas un ou deux cols à 5000 mètres, mais trois. L'itinéraire peut être dangereux. Le deuxième point de contrôle est déjà à 4700 mètres d'altitude. Un manque d'oxygène est un problème à cette hauteur et de nombreux coureurs souffrent du mal de l'altitude et sont obligés d'anbandonner avant d'atteindre le premier des trois cols. C'est pourquoi les organisateurs recommandent aux athlètes d'arriver au camp de base deux semaines plus tôt pour s'acclimater. Le Ladakh, où se déroule la course, est l'une des régions les plus sèches de la planète - un désert à haute altitude dans le nord de l'Inde qui est à peu près de la même taille que l'Écosse. Une fois que les athlètes ont conquis le premier col, Khardung La, à environ 5400 mètres, ils courent à travers des températures saisissantes d'environ 40 ° C vers le deuxième col, Wari La, à 5300 mètres. Les températures peuvent tomber ici à plus de dix degrés sous le point de congélation en l'espace de quelques heures seulement. Taglang La, le col final, est à 5350 mètres. Depuis l'introduction de la distance de 333 kilomètres en 2014, seulement 16 coureurs ont réussi à terminer le parcours. Le record a été établi en 2016 par non pas un concurrent mais deux: Jovica Spajić de Serbie et Grant Maughan d'Australie ont franchi la ligne d'arrivée ensemble après 60 heures, 37 minutes et 58 secondes.


5. Transalpine Run (Allemagne/Italie/Autriche)

La traversée des Alpes par Hannibal entre l'Allemagne et l'Italie - avec ses éléphants - était considérée comme un coup de maître tactique et logistique. En 218 avant JC, lorsque le général carthaginois et ses fantassins firent la traversée, il n'y avait ni chemins ni refuges de montagne. Au fil des siècles, traverser les Alpes à pied est devenu un défi presque mythique, notamment depuis que Goethe a pris le col du Brenner en Italie du Nord il y a plus de 200 ans.

Les athlètes participant à la course transalpine suivent les traces de ces personnages historiques, traversant les Alpes en sept étapes et traversant trois pays en cours de route. Le sentier commence à Garmisch-Partenkirchen en Bavière, en Allemagne, et se termine 260 kilomètres plus tard à Brixen dans le Tyrol du Sud, en Italie. Une caractéristique particulière de la course est que les coureurs courent par deux - et pour cause: le sentier, qui comprend un gain d'altitude de 15000 mètres, traverse des flancs de montagne enneigés et des éboulis, et il y a souvent un risque sérieux de chute. Pour des raisons de sécurité, les membres de chaque équipe doivent rester à moins de 20 secondes les uns des autres et porter du matériel d'urgence et des vêtements imperméables.

Depuis la première édition de la Transalpine Run en 2005, le parcours alterne chaque année entre les itinéraires est et ouest à travers les Alpes. Et alors qu'Hannibal a mis 16 jours pour traverser les montagnes il y a plus de 2000 ans, les vainqueurs 2018 de la Transalpine Run l'ont fait en 28 heures, 46 minutes et 38,5 secondes.

Alors qu'Hannibal a mis 16 jours à traverser les montagnes il y a plus de 2000 ans, les vainqueurs 2018 de la Transalpine Run l'ont fait en 28 heures, 46 minutes et 38,5 secondes.

Le Grand Raid (La Réunion, Océan Indien)

Décor impressionnant pour un trail run sur l'île de la Réunion dans l'océan Indien. Photo: La Zigaar

6. Le Grand Raid (La Réunion, Océan Indien)

Le Grand Raid de la Réunion est une piste qui parcourt les terrains vagues de lave rocheuse, la forêt tropicale dense, les parois rocheuses verticales et quelques villages reculés, avant de replonger dans une jungle presque impénétrable. Il se déroule chaque année sur l'île de la Réunion, département français d'outre-mer de l'océan Indien. Le paysage change constamment tout au long de l'itinéraire.  Après s'être frayé un chemin à travers une jungle, escaladé un volcan et traversé un désert de sable, les coureurs se retrouvent soudain dans des prairies vertes avec du bétail autour d'eux. Et si la course est également connue sous le nom de Diagonale des Fous («la diagonale des fous»), c'est pour une bonne raison, car elle comprend 162 kilomètres à travers le Piton de la Fournaise, un volcan de 2632 mètres. C'est l'un des volcans les plus actifs au monde et éclate en moyenne tous les 18 mois. Quiconque cherche à survivre à ce sentier doit être un bon grimpeur car la majeure partie du parcours consiste à monter ou descendre des montagnes - avec un gain d'altitude total de 9700 mètres. Dès le départ, au pied du volcan, les coureurs doivent maîtriser un dénivelé positif de 1400 mètres sur seulement cinq kilomètres. Il s'agit d'une montée raide à travers la forêt tropicale sur un sol boueux avec des racines glissantes et des troncs d'arbres tombés à travers le sentier. Une fois que les coureurs ont atteint le Piton des Neiges, la plus haute montagne de l'île à 3 070 mètres, le sentier tourne à nouveau en pente raide.

7. Yukon Arctic Ultra (Canada)

Vents glacés, blanc sans fin: le Yukon Arctic Ultra, sans aucun doute le parcours le plus froid du monde, démarre à Whitehorse, au Canada, en février de chaque année. Le sentier suit le parcours de la célèbre Yukon Quest, la course de traîneau à chiens la plus difficile au monde, à travers la nature hivernale du Yukon. Il existe trois catégories: 161 kilomètres, 483 kilomètres et 692 kilomètres. Seuls les athlètes les plus endurcis terminent la dernière - l'ultra course de Whitehorse à Dawson City, où la rivière Klondike se jette dans le Yukon. Le territoire du Yukon, près du cercle polaire arctique, est plus grand que la Californie mais ne compte que 38 000 personnes, ce qui en fait l'endroit idéal pour vivre la solitude du coureur de fond. En plus de lutter contre des températures jusqu'à moins 40 ° C et des vents glacés, les concurrents doivent faire face à l'obscurité.Plus de la moitié des quelque 20 heures passées à courir chaque jour ne sont pas en plein jour. «Cela vous fait quelque chose lorsque vous êtes en mouvement», explique l’organisateur de la course, Robert Pollhammer. "Le froid semble soulever la brume de votre âme et vous voyez les choses plus clairement." Les règles précisent que les coureurs doivent effectuer le parcours sans aide extérieure et avec tout leur équipement, qu'ils tirent derrière eux sur un traîneau. Beaucoup sont incapables de faire face au froid glacial, et souvent seulement la moitié des quelque 100 participants franchissent la ligne d'arrivée. Les blessures et les engelures sont assez commun.

Hardrock Endurance Run (USA)

Les apparences peuvent être trompeuses: les coureurs participant au Hardrock 100. Photo: Hardrock 100

8. La course d'endurance Hardrock (USA)

La course d'endurance Hardrock a eu lieu pour la première fois en 1992 et est considérée comme l'une des parcours les plus difficiles d'Amérique du Nord. Elle a été initialement créée pour honorer les personnes qui travaillaient dans ces montagnes clairsemées et isolées et qui risquaient leur vie chaque jour dans les mines. L'exploitation minière a disparu de la région, laissant des villes abandonnées - et la course d'endurance. Le sentier traverse toujours des villes fantômes, comme Sherman dans le Colorado. Sur le chemin, à travers les montagnes de San Juan et une partie des Rocheuses, les coureurs doivent négocier un dénivelé d'environ 10 000 mètres et traverser 13 cols.Le sentier est si éloigné que plusieurs des postes de secours sont des postes de «randonnée pédestre» avec des bénévoles faisant plusieurs voyages à pied pour mettre en place les fournitures pour les coureurs. De plus, les conditions météorologiques peuvent être imprévisibles et la course a dû être annulée à deux reprises en raison du mauvais temps.Une année, le parcours a été bloqué par de fortes chutes de neige, et, une autre fois, une vague de chaleur extrême a provoqué un incendie de forêt généralisé. La course change de direction chaque année.

Les conditions météorologiques peuvent être imprévisibles et la course a dû être annulée à deux reprises en raison du mauvais temps. La première année, le parcours a été bloqué par de fortes chutes de neige, et, la seconde, une vague de chaleur extrême a provoqué un incendie de forêt généralisé.

Dragon's Back Race

Dragon gallois: si vous n'êtes pas bon en escalade, la course du dos du dragon n'est pas pour vous. Photo: Ian Corless / Berghaus Dragon’s Back Race

9. Dragon's Back Race (Pays de Galles)

C'est l'écrivain britannique John Gillham qui s'est rendu compte que les falaises et les crêtes rocheuses des montagnes de Glyderau au Pays de Galles ressemblaient à la colonne vertébrale sinueuse d'un dragon géant, parcourant le pays du nord au sud. Et ce sont les descriptions de Gillham qui ont inspiré le coureur de fond Ian Waddell à créer la Course du Dos du Dragon. Ici, les coureurs luttent le long de crêtes déchiquetées, traversent des vallées marécageuses et maîtrisent un gain d'altitude de 16000 mètres sur une distance de 300 kilomètres à travers certains des paysages les plus sauvages du Pays de Galles. Pendant cinq jours, ils naviguent le long de la colonne vertébrale étroite du dragon, qui est souvent voilée de brume si épaisse qu’ils ne peuvent pas voir leur main devant leur visage. Et de temps en temps, ils doivent descendre des pentes d'éboulis escarpées ou traverser des rivières glacées. La première course a eu lieu en 1992 - et pendant un moment, il semblait que ce serait aussi la dernière. La course le long du dos du dragon a été jugée trop dangereuse et la course n'a été répétée que 20 ans plus tard. Aujourd'hui, la Course du Dos du Dragon est de retour et c'est un événement régulier.

10. Zugspitz Ultratrail (Allemagne)

Le Zugspitz Ultratrail est l'une des pistes les plus difficiles d'Allemagne. Des athlètes de plus de 40 pays se frayent un chemin autour de la Zugspitze, la plus haute montagne d'Allemagne, à travers un paysage accidenté et rocheux. Les participants peuvent choisir entre cinq parcours différents, du Basetrail sur une distance de 25 kilomètres à l'Ultratrail qui s'étend sur 102 kilomètres. Celui-ci est le défi ultime, avec un gain d'altitude de 5 400 mètres.Les athlètes sur cette route courent non seulement tout autour de la Zugspitze (souvent sur des pentes enneigées), mais également autour de toute la chaîne de Wetterstein. Du pied du Waxenstein et de la Zugspitze, ils montent au col de Scharnitz à 2048 mètres, passent le lac Ferchensee et le long du Höllentalklamm, une gorge profonde avec des cascades, des blocs de glace et un labyrinthe de chemins tortueux, de ponts et de tunnels. Si le temps devient mauvais, le sentier devient une succession de boue et d'éboulis. Pas pour les âmes sensibles.

Running Stories

Les bonnes chaussures pour chaque aventure

Continental vous offre la possibilité d'avancer. Nos semelles extérieures créées pour les baskets adidas vous permettront de traverser les plus difficiles conditions lors de la course, de la randonnée ou de l'alpinisme. 

En savoir plus

Athlètes en herbe

Un défi court mais intense ; comment Johannes Rydzek a établi un record du monde avec des semelles Continental pour une adhérence maximale.

En savoir plus

À court d'excuses ? 10 raisons pour ne pas aller courir

Trop froid, trop humide, trop malade... il semberait que les coureurs ne se sentant pas prêts à courir ne soient pas en manque d'excuses. 

En savoir plus

La course : Quelques chiffres

Saviez-vous qu'il a fallu 54 ans au marathonien le plus lent de tous les temps pour arriver à la ligne d'arrivée ?

En savoir plus

Les dix trails les plus difficiles au monde

Volcans mijotants, sommets enneigés, déserts, jungles, rivières glacées, scorpions, serpents, chats sauvages, soif, douleur et peur ne sont que quelques-uns des défis auxquels sont confrontés les coureurs de trail dans les paysages les plus accidentés du monde.

En savoir plus

Les marathons se mettent au vert

New content item

De plus en plus d'organisateurs de marathons montrent leur préoccupation pour l'environnement en organisant des événements plus écologiques et plus durables.

En savoir plus

Course à reculons

Avec sept records du monde de course à pied à reculons et 45 titres de coureur d'escalier à son actif, on peut dire que Thomas Dold court après des victoires plus qu'inhabituelles. 

En savoir plus

10 conseils pour courir en hiver

Respirer de l'air froid peut-il nuire à vos poumons ? Est-il normal d'avoir froid pendant que vous courez ? Quel type de chaussures de course offre une bonne adhérence sur du verglas ?

En savoir plus