Pneus tourisme /camionnettes / 4x4

Team Movistar

Un Tour de France pour le livre des records: les produits Continental au coeur de l'action

29/07/2019
New content item

Quel Tour de France ! Quelle finale dramatique, jusqu’à la fin de l’avant-dernière étape. La 106ème édition du Tour ne manquera pas d’entrer dans l’histoire. Et surtout parce que les coureurs des équipes qui ont couvert les 3.480 kilomètres des 21 étapes sur des pneus vélo de course Continental ont pris les mesures décisives qui ont décidé du résultat. Après le sprint final sur les larges et splendides Champs Elysées à Paris, la plus haute marche du podium dimanche soir est encore allée à un pilote dont les pneus de Korbach l’avaient emporté sur le plus dur de ces nombreux et variés kilomètres le plus sûr et le plus rapide possible : Egan Bernal. Le Columbien de 22 ans avec les montagnes des Andes a tourné dans une performance à couper le souffle au cours des deux derniers jours dans les Alpes pour suivre les traces de son coéquipier et champion en titre Geraint Thomas de l’équipe britannique Ineos (anciennement Sky).

L’avantage tactique d’avoir non pas un mais deux pilotes de haut calibre a finalement payé pour Ineos, qui (comme Sky) avait servi trois vainqueurs au classement général : Bradley Wiggins, Chris Froome et Geraint Thomas. Le « Beetle » – en tant que marque de petits grimpeurs déterminés sont connus en Colombie, en référence à leur posture aérodynamique sur le vélo - a pris le maillot jaune sur une journée mémorable sans vainqueur d’étape. C’était une journée où la nature était hors de contrôle sur le Tour de France, alors que la grêle torrentielle et les coulées de boue arrêtaient l’étape. Et un jour plus tard, Bernal a défendu le maillot avec style jusqu’à la dernière ascension de 33 kilomètres vers Val Thorens. Comme les années précédentes, le vainqueur du Tour de France 2019 a traversé la ligne d’arrivée à Paris dans ce très convoité maillot jaune, entouré de ses coéquipiers Ineos et sur des pneus de course fabriqués par Continental.

Mais Bernal, qui avait également triomphé au Tour de Suisse en juin, n’était en aucun cas le seul pilote sur pneus Continental à avoir contribué à l’écriture du scénario d’un point culminant historique des Alpes. Sur cette dernière montée exigeante vers l’arrivée au sommet d’une étape qui avait été réduite de « seulement » 60 kilomètres, un autre coureur est sorti de l’ombre et a couronné son échappée avec une victoire d’étape : Vincenzo Nibali, dauphin du Giro d’Italia cette année, qui, sur le Tour de France, était encore loin de ses attentes, a fait irruption pour être le premier à traverser la ligne dans la station de ski de Val Thorens.

Nibali, surnommé le « Requin de Messine » et leader de l’équipe Bahreïn-Mérida, qui comme cinq autres équipes ont mis leur confiance dans l’excellence du caoutchouc Continental, a revendiqué le coup d’État final des trois jours du Tour dans les Alpes. Derrière l’Italien, c’est une cohorte de coureurs tous sur pneus Continental qui a rempli le tableau de tête de cette étape : Alejandro Valverde (2ème) et Mikel Landa (3ème, tous deux Movistar), et Egan Bernal (4ème) et Geraint Thomas (5ème, tous deux Ineos) fait de cette journée un triomphe total pour Continental.

L’équipe espagnole Movistar qui, avec le Champion du Monde 2018 et vainqueur du Giro 2019 Richard Carapaz (Équateur), Nairo Quintana, Alejandro Valverde et Mikel Landa, a disputé le Tour avec pas moins de quatre pilotes clés, qui ont également eu un rôle important à jouer dans les Alpes sur leurs pneus Continental. Quintana, qui comme le champion de cette année Egan Bernal vient de Colombie, a fait une échappée réussie pour remporter la 18ème étape sur les 208 kilomètres d’Embrun à Valloire, marquant la troisième victoire d’étape de sa carrière sur le Tour de France.

Sur cette même étape, un jeune pilote allemand, également dans une équipe équipée de pneus Continental, a montré exactement ce dont il est déjà capable : Rouler pour le Team Sunweb. À seulement 24 ans, Lennard Kämna a remporté une sensationnelle 4ème place dans ce qui était présenté à l’avance comme « l’étape reine » de la course de cette année. Et quand l’Italien Damiano Caruso (Bahrain-Merida) a franchi la ligne en cinquième place, Continental avait trois coureurs parmi les cinq premiers, dont le vainqueur de l’étape.

Mais il y avait aussi des histoires amèrement tristes à raconter de héros tragiques, également sur des pneus Continental, et l’un en particulier a dominé les dernières étapes de cet événement de trois semaines : Thibaut Pinot a été forcé d’abandonner le Tour dans les Alpes, se retirant dans sa voiture de soutien dans une grande douleur. Le favori des fans français et leader de l’équipe Groupama-FDJ n’avait d’autre choix que de clore un autre chapitre de l’histoire sans fin des malheurs personnels de son Grand Tour. Avec des larmes dans les yeux, Pinot est sorti de la selle pendant l’étape 19, victime d’une blessure musculaire. Toute la nation du vélo était en état de choc. À ce moment-là, Thibaut Pinot était cinquième en classement général, à seulement 20 secondes de la deuxième place. Il avait clairement une chance d’être sur le podium et, qui sait, peut-être encore plus. Le cycliste de 29 ans tombe définitivement comme le héros tragique sur les pneus Continental dans le Tour de France de cette année.

Le classement définitif du classement général pour le Tour de France 2019 est une preuve impressionnante de la qualité des meilleurs athlètes des équipes qui, depuis longtemps, ont choisi de s’appuyer sur les produits de qualité supérieure fournis par Continental. Du nouveau champion, Egan Bernal, au coureur à la 10ème place, on retrouve cinq des meilleurs compétiteurs des deux équipes Continental les plus performantes : Egan Bernal, Geraint Thomas, (2ème, tous deux Ineos), Mikel Landa (6ème), Nairo Quintana (8ème) et Alejandro Valverde (9ème, tous Movistar), ce qui explique clairement pourquoi les meilleurs du Tour insistent régulièrement pour avoir des pneus Continental sur leurs vélos pendant les trois semaines les plus importantes de l’année. Et avec Movistar (1er), Ineos (3ème) et Groupama-FDJ (6ème), trois équipes sur pneus Continental sont arrivées dans le top 10 du classement final par équipe.

Dans le même temps, le grand nombre de véhicules officiels du Tour dirigés par le directeur de course Christian Prudhomme, ainsi que les médecins de l’« assistance médicale » ont également été équipés pour tous les événements par des pneus Continental, dans ce qui était la première année de Continental comme l’un des partenaires majeurs de la course cycliste la plus importante du monde. Le pneu Continental PremiumContact 6 a transporté les véhicules de l’organisateur en toute sécurité de Bruxelles à Paris et a même permis au président français Emmanuel Macron de se déplacer confortablement lors de sa visite du Tour. Le logo Continental, jaune et noir, toujours présent aux lignes d’arrivée et la remise de prix après chaque étape ont souligné l’engagement de Continental envers le Tour et la qualité de ses produits pour les voitures et les vélos de course.

Après tout son engouement et sa multitude de sensations fortes, l’édition 2019 du Tour de France est assurée d’une place spéciale dans les annales. Et dans le résultat sportif de cet événement unique, ainsi que dans l’obtention de l’arrivée heureuse et sûre de tous les intéressés à Paris, Continental a eu un rôle majeur à jouer.

Contact
Cordula Ressing
Cordula Ressing

Leiterin Kommunikation / Öffentlichkeitsarbeit Pkw-Reifen

Continental AG l Division Reifen

Büttnerstraße 25

30165 Hannover

+49 (0) 511 938 2615

+49 (0) 511 938 2455

Contact
Klaus Engelhart
Klaus Engelhart

Pressesprecher - Pkw-/Zweiradreifen D/A/CH

Continental AG l Divison Reifen

Büttnerstrasse 25

30165 Hannover

+49 (0) 511 938 2285

+49 (0) 511 938 2455

Nous utilisons des cookies pour nous assurer que votre visite sur notre site soit la meilleure possible. Cliquez ici pour en savoir plus ou modifier vos réglages relatifs aux cookies.