Pneus tourisme /camionnettes / 4x4

Nos conseils pneus pour une meilleure longévité

Il est important d'entretenir vos pneumatiques et de vérifier leur état ainsi que leur usure afin de garantir une meilleure longévité.

Pour continuer à conduire en toute sécurité, nous vous conseillons de suivre nos 4 recommandations suivantes :

1 - Inspecter visuellement vos pneumatiques

Afin de vérifier que vos pneumatiques sont en état et n'ont pas besoin de subir une réparation ou d'être changés, nous vous recommandons d'inspecter une fois par mois vos pneumatiques pour détecter au plus vite les dommages, l'usure de la sculpture ou bien la présence d'un élément pouvant dégrader le pneus (clous, vis...). Les pneus doivent être inspectés par habitude, ainsi que les roues de secours.

Plus le pneu est âgé, plus il est important de la vérifier régulièrement.

Vous avez le moindre doute ? Demandez conseil à un professionnel qui vous indiquera la nécessité ou non de changer votre pneumatique.


Même équipé de TPMS (Système de Contrôle de la Pression des Pneumatiques), une inspection est nécessaire pour prévenir une crevaison.


En jetant un œil régulièrement pour vérifier l'état de vos pneumatiques, vous pourrez optimiser votre sécurité et prévenir les dégradations.

2 - Vérifier la pression des pneumatiques

Gonfler correctement des pneus et où trouver les informations ?

La pression des pneus spécifique à votre véhicule est approuvée par le constructeur du véhicule et le producteur de pneu. La pression des pneus recommandée se trouve sur la trappe du réservoir de carburant ou sur l’étiquette présente sur la porte du conducteur.

La pression des pneus influe sur des caractéristiques importantes du véhicule, telles que : le confort de conduite, la stabilité directionnelle, l’adhérence dans les virages et au freinage, ainsi que dans la maniabilité générale.

La conduite avec une mauvaise pression des pneus vous met en situation d'insécurité.

Comment vérifier la pression des pneus ?

Vos pneus doivent être gonflés à la pression indiquée sur votre véhicule. Cela peut également varier en fonction des conditions de chargement.

La pression spécifique correspond toujours au pneu FROID et ne doit pas être inférieure à la valeur. La pression à l’intérieur du pneu chaud sera supérieure à cause  de l’accumulation de la chaleur. Il ne faut donc jamais réduire la pression lorsque le pneu est chaud parce que lorsqu’il se refroidira, la pression tombera en dessous de la pression minimale du pneu.

La pression du pneu (incluant le pneu de secours) doit être vérifiée et ajustée tous les 14 jours. Il est spécialement important de vérifier la pression des pneus avant de partir pour un long trajet.

L’effet du surgonflage

Conduire avec des pneus surgonflés peut avoir des impacts négatifs sur :

  • Confort de conduite
  • Stabilité directionnelle
  • Maniabilité du véhicule, spécialement lors des virages à grande vitesse
  • Usure irrégulière

Garder la pression recommandée  par le fabricant du véhicule et du pneu.

L’effet du sousgonflage

Conduire avec des pneus sousgonflés a des impacts négatifs sur :

  • La réponse en courbe
  • La stabilité directionnelle
  • La conduite sécurisée (les pneus peuvent déloger la jante en virage)
  • L’économie (plus de consommation et kilométrage plus faible)
  • La durabilité du pneu
  • L’usure irrégulière

AVERTISSEMENT SECURITE : Le sousgonflage peut mener à l’endommagement de l’intérieur du pneu. Cela peut conduire à une défaillance du pneu ou même une explosion. Dissimuler les dégâts du pneu en ajustant la pression ne les répare pas.

Système de Surveillance de la Pression des Pneus (TPMS)

Le Système de Surveillance de la Pression des Pneus (TPMS) doit être installé sur toutes les nouvelles voitures (catégorie M1) depuis le 1er novembre 2014, en Europe. Le Système de Surveillance de la Pression des Pneus peut être basé sur différents concepts et capteurs. Il y a essentiellement 2 catégories principales de système de TPMS :

  • Système direct : capteurs de pression intégrés à la valve ou attachés à la jante ou dans le pneu.
  • Système indirect : pas de capteurs de pression posés sur le pneu ou la jante. La différence de pression est mesurée « indirectement » via, par exemple, le changement de la circonférence du roulement du pneu.

Les fabriquants de voiture peuvent optimiser chaque système, direct ou indirect.

La pose et la maintenance des systèmes de TPMS doivent être faites par des spécialistes du pneu.

L’azote dans les pneus

L’azote est souvent proposé comme alternative à l’air pour le gonflage des pneus.

L’azote est un gaz inerte (non-inflammable) – rien de plus qu’un air sec avec l’oxygène en moins.

L’air contient 78% d’azote. Grâce aux propriétés inertes de l’azote, il est souvent utilisé dans les services de pneus très spécialisés et/ou pour les demandes environnementales comme pour les avions et dans les exploitations minières. L’azote est aussi souvent utilisé lors des compétitions automobiles.

Pour une application normale du service pneumatique, le gonflage à l’azote n’est pas nécessaire. De plus, le gonflage n’endommage pas le pneu et peut contribuer marginalement à réduire la perte de pression du pneu par infiltration. Néanmoins, l’azote ne prévient pas la perte de pression du pneu causée par une perforation, fuite sur l’interface entre le pneu et la jante (bourrelet), fuite de la valve, fuite entre la valve et la jante, fuite de la roue, etc.

Que le pneu soit gonflé à l’air ou à l’azote,  la maintenance régulière de la pression de pneu reste critique et nécessaire. L’utilisation d’azote ne permet pas d’éviter la maintenance régulière de la pression des pneus.

Vous souhaitez plus d'informations ? Visitez notre page traitant de la pression de pneumatiques.

3 - Réparer un pneumatique endommagé

Il est indispensable que vous ne répariez pas vous-mêmes votre pneumatique.

Si votre pneu a besoin d'une réparation, nous vous recommandons de consulter un professionnel qui prendra en compte l'historique du pneumatique ainsi que la gravité du dommage. Après ces observations et analyses, il vous indiquera le meilleur choix.


Si le pneumatique doit être réparé, le spécialiste suivra les standards nationaux de réparation communiqués par l'entreprise d'inspection et des procédures de réparation. Continental ne sera pas responsable des décisions du spécialiste ni du pneu réparé.


SSR – Pneu Roulage à Plat

Les pneumatiques SSR ( Self Supporting Runflat : pneu permettant de rouler en sous gonflage ou dans des conditions de pression zéro) ne sont pas réparable. Les dommages sur leur structure interne ne sont pas détectables même par un spécialiste. 

Continental ne recommande pas les réparations sur un pneu SSR.

Conseils : La garantie constructeur n'est plus garantie si le Pneu Roulage à Plat a été réparé.

4 - Stocker correctement les pneumatiques

Il est portant que vous stockiez correctement vos pneumatiques. Dans des conditions défavorables ou si les pneumatiques ne sont pas correctement maniés, leurs propriétés physiques peuvent changer. Cela peut entraîner une réduction de la durée de vie et le pneu peut se détériorer et à terme devenir inutilisable.

Voici quelques conseils pour stocker vos pneumatiques :

  • ne pas stocker en plein air, même sous une housse de protection
  • les entreposer dans un endroit frais, sec
  • garder une température modérée, loin d'une source de chaleur
  • prévoir un endroit ventilé modérément, protégé de la lumière du soleil
  • prévoir une zone de stockage sans appareils électriques générant de l'ozone - l'ozone endommageant fortement les pneumatiques
  • vérifier que les pneus n'entrent pas en contact avec des solvants, carburants, lubrifiants, produits chimiques, etc.

Nous utilisons des cookies pour nous assurer que votre visite sur notre site soit la meilleure possible. Cliquez ici pour en savoir plus ou modifier vos réglages relatifs aux cookies.