Tires

Pneus radiaux et à carcasse diagonale : différences et caractéristiques

28/02/2022
20210301-BMW-OE-RnineT-Picture

Structure radial et diagonale


Vous avez sûrement entendu plus d'une fois ces termes liés à la structure de vos pneus. Eh bien, aujourd'hui, nous allons les approfondir, et jamais mieux dit, car pour comprendre ce qu'ils signifient, leurs différences et comment ils influencent le comportement de nos pneus, il est nécessaire de plonger à l'intérieur.

Comme beaucoup d'entre vous le savent, un pneu n'est pas seulement fait de caoutchouc, mais il a une structure interne, c'est-à-dire comme s'il s'agissait d'un squelette ou d'un châssis qui l'aide à supporter la pression interne de l'air et à ne pas se casser. Cette structure peut être de deux types, radiale ou diagonale, et son évolution a beaucoup dépendu du changement de motos à travers l'histoire. 

20210301-BMW-OE-RnineT-Picture

Dans le passé, la plupart des véhicules étaient très lourds et de grande taille, ils avaient donc besoin de pneus capables de supporter le poids sans se casser ni crever. Pour ce faire, les pneumatiques nécessitaient des structures renforcées à plusieurs nappes, c'est-à-dire avec une structure diagonale. C'est synonyme de solidité, mais aussi de poids lourd, de sorte que les pneus ne pouvaient pas fonctionner correctement à haute vitesse. De plus, ces nappes créaient des frottements les unes avec les autres avec pour conséquence une augmentation de la température et un risque de désintégration du pneumatique.


 Au fil des ans, les carcasses à plis biaisés ont évolué et sont devenues plus légères jusqu'à ce que des carcasses radiales commencent à être fabriquées. Ces structures conservaient de la rigidité mais avec moins de poids, ce qui permettait de fabriquer des pneumatiques avec des profils plus bas. De nos jours, les deux constructions sont toujours fabriquées et utilisées dans les pneus de moto, car chacune offre des performances en fonction des caractéristiques de la moto, du type de conduite du pilote et du type d'utilisation du pneu.

 La définition de radial et de biais est assez graphique, car elle trouve son origine dans l'orientation des plis. Dans les dessins ci-dessous, vous pouvez voir comment l'orientation des plis d'un pneu radial commence à partir d'un point central vers les rayons, tandis que la structure des plis d'un pneu à pli diagonal remplit le pneu parallèlement les uns aux autres.


20210301-BMW-OE-RnineT-Picture


Comme mentionné plus haut, au fil des années et grâce à l'évolution de la technologie et des matériaux, chaque type de construction a évolué. Les pneus à plis croisés ont évolué, passant d'un pli croisé uniquement (fait de rayonne et de nylon) à une combinaison de plis croisés avec des couches stabilisatrices, les Bias Belted, qui sont placées entre le pli et la bande de roulement. Ces couches sont généralement en Kevlar et offrent plus de stabilité lors de la conduite.

20210301-BMW-OE-RnineT-Picture
20210301-BMW-OE-RnineT-Picture


D'autre part, les pneus radiaux ont également changé au fil du temps, prenant toujours la réduction de poids et la rigidité structurelle comme prémisse. Une construction radiale traditionnelle, qui est également largement utilisée dans les pneus de voiture ou de camion, est basée sur une carcasse radiale et une série de couches stabilisatrices au-dessus de celle-ci, ce qui donne une plus grande rigidité et un confort de roulement. Alors qu'une construction plus moderne est basée sur la couche de carcasse radiale et une ceinture continue en câble d'acier qui s'enroule autour du pneu sur la carcasse sous la forme d'une circonférence. Dans l'exemple, vous pouvez voir le Radial à 0°, l'un des plus récents et des plus légers en termes de structure.

Pour vous donner une idée, dans l'illustration suivante vous pouvez voir l'intérieur d'un pneu radial avec chacune de ses couches :

20210301-BMW-OE-RnineT-Picture

Les deux premières couches sont des couches de renfort et sont destinées à donner de la stabilité au pneumatique. La troisième couche est la carcasse qui donne de la rigidité à l'ensemble de la structure et retient l'air interne entre le pneu et la jante dans le cas des pneus tubeless. Dans le cas d'un pneu tubeless, ce serait celui qui retiendrait l'air. On retrouve enfin les tringles, qui sont deux anneaux métalliques enrobés qui apportent rigidité et étanchéité dans l'ancrage du pneu à la jante. Les matériaux utilisés dans la partie intérieure sont généralement des textiles, tels que la rayonne, le nylon ou la fibre de carbone, et des métaux tels que l'acier.

20210301-BMW-OE-RnineT-Picture

Bref, lequel est le plus adapté ?

Comme nous le disions au début de cet article, cela va dépendre de plusieurs facteurs comme les caractéristiques de la moto ou encore le type de conduite du pilote. Les radiaux sont destinés aux pneus légers de route ou de trail, aux motos légères et aux tailles larges et aux profils bas. Les nappes diagonales sont destinées aux pneus de route, de trail ou tout-terrain, pour les motos à jantes étroites et à profil haut.


Si tout cela vous a rendu curieux de savoir à quoi ressemble votre pneu, vous pouvez reconnaître quel pneu vous avez en regardant les tailles. Par exemple, sur un 120/70 ZR 17, le "R" signifie qu'il s'agit d'un pneu à carcasse radiale, tandis que sur un 150/70 B 17 ou 150/70 - 17, le "B" ou tiret signifie que la construction de la carcasse est à pli.