Pneus Industrie

Manutention inudustrielle : conseils pour les pneus pleins

Voici quelques règles de base pour la prévention de vos pneus pleins, ce qui est important pour votre entreprise au quotidien.


Règle numéro 1: Refroidir les pneus pleins

Dans la mesure du possible. les pneus pleins de chariot élévateur doivent refroidir pendant la rotation d'un poste - soit 7 à 8 heures minimum.

Règle numéro 1 : refroidir les pneus pleins

Règle numéro 1 : refroidir les pneus pleins

Règle numéro 2: Evitez les situations de surcharge récurrente

Surtout avec les chariots élévateurs, il faut distinguer la surcharge sur l'essieu avant de la surcharge de l'essieu directeur arrière.

 Si un chariot roule à vide, l'essieu arrière risque d'être endommagé.

Règle numéro 2: Évitez les situations de surcharge récurrente

Règle numéro 2: Évitez les situations de surcharge récurrente

Règle numéro 3 : Distance de conduite adéquate

Un pneu plein industriel est fabriqué pour des conditions à vide et /ou chargées. mais l'une des deux a une influence contraignante.

Un exemple : un pneu plein est conçu pour parcourir une distance d'environ 2 000 mètres, à vide ou chargées . 

Dès que cette distance est dépassée, exemple avec un chariot déchargeant un camion à une distance de 2 300 mètres, peut entraîner une surchauffe des pneus et en particulier lors de courses à vides.

Beaucoup de gens l'ignore, mais un véhicule peut "souffrir" d'une surcharge, et même déchargé, simplement en raison de longues distances excessives parcourues.

Règle numéro 3 : Distance de conduite adéquate

Règle numéro 3 : Distance de conduite adéquate

Règle numéro 4: Adapter sa vitesse

Les pneus pleins sont conçus pour une vitesse maximale entre 16 km/h et 25km/h.

Avec des conditions de terrain difficiles , telles que des surfaces inégales, ou des rails à passer, le conducteur doit réduire la vitesse en conséquence.

Sinon, cela entraînera une contrainte inutile sur les pneus et sur le véhicule dans son ensemble. 

Règle numéro 4: Adapter sa vitesse

Règle numéro 4: Adapter sa vitesse