Services Clients Continental

Centre d'essai haut de gamme

article_66w_image1

Des testeurs de pneus équipés des systèmes électroniques les plus pointus, un laboratoire d’analyse chimique, de machines à rayons-X et même un scanner : les méthodes d’essais mises en place par Continental afin de développer le pneu parfait, sont devenues plus sophistiquées que jamais et ce grâce à notre collègue favori : l’ordinateur.

Rüdiger Menz regarde à travers une barre de fer sur une machine verte aussi grande qu’un être humain. Cela ressemble à une machine à laver surdimensionnée. Au centre, une large roue tourne sur un tambour. « C’est ici que nous mesurons la résistance de roulement », explique-t-il. « C’est indispensable pour tester l’énergie efficiente d’un pneu ». Rüdiger rejoint très rapidement la prochaine salle d’essai. A l’angle, un nouveau tambour métallique d’1,7 mètres de diamètre tourne derrière les vitres de sécurité. Il fait rouler 4 pneus poids lourds et ce, simultanément. « Nous laissons les pneus rouler jusqu’à ce qu’ils commencent à céder », dit-il. « Nous essayons de voir par le biais de ces essais, comment et combien de temps nos différents  pneus peuvent résister ».

Rüdiger Menz est à la tête du département d’évaluation de la longévité des pneus. Il est responsable du développement des différentes méthodes d’essais au sein du groupe Continental. Et il n’a qu’un seul challenge : faire que les pneus Continental durent le plus longtemps possible. « Certains peuvent rouler sur près d’un million de kilomètres. Si nous parvenons à tester comme nous le souhaitons nos pneus dans ce département, alors ces derniers pourront rouler durant des années et ainsi nous seront capables de reproduire leurs cycles de vie à l’infini.» Aujourd’hui, nos tests de pneus sont effectués sur nos propres véhicules et sur des flottes de camions de nos sociétés de transports associées. Rüdiger et ses collègues travaillent constamment en gardant à l’esprit cet objectif de découvrir de nouvelles procédures afin d’accélérer les méthodes d’essai de leurs pneus.

Toujours plus affamés de données

Les simulations sur ordinateur permettent des résultats toujours plus rapides : Quel effet un composé en caoutchouc plus robuste peut avoir sur la longévité ou sur la résistance de roulement d’un pneu ? Est-ce que les rainures de la bande de roulement peuvent altérer une conduite sûre ?  Notre fidèle collègue, l’ordinateur, peut calculer ces résultats en seulement quelques heures. Mais pour que ces derniers soient fiables, les formules de calculs doivent être les bonnes. Et cela peut uniquement être le cas si les données utilisées sont celles de l’essai en conditions réelles. Prenez celui du tambour dans le département R&D de Hanovre-Stöcken par exemple.

Ici différents modèles de pneus poids lourd sont soumis à des charges pouvant aller jusqu’à dix tonnes. « Un essai de tambour est réalisé dans des conditions extrêmement précises », ajoute Rüdiger. « C’est aussi pourquoi cette méthode donne lieu à des données extrêmement précises ». L’inconvénient : vous pouvez seulement examiner une caractéristique de charge à la fois, comme un poids spécifique, une température spécifique ou encore une pression spécifique. ». Les résultats des tests autour de ces différents facteurs devraient être calculés ensemble, mais cela reste encore difficile tant les interactions sont nombreuses.

New content item

Une vision à rayons X

Les essais pratiques sur la route peuvent prendre un bon moment, mais ils sont encore nécessaires. L’équipe d’essai incorpore directement les instruments de mesure dans le pneu, afin d’enregistrer par exemple , l’évolution de la température. Ainsi, dans les régions les plus chaudes, la température est un facteur majeur à prendre en compte lorsque l’on test la durabilité d’un pneu, explique Rüdiger Menz. Des trous minuscules sont percés dans la bande de roulement des appareils de mesure – via l’utilisation d’une commande à distance dans la chambre à rayons X. C’est une question de dixièmes de millimètres. Les rayons X nous aident également à surveiller rapidement l’évolution des pneus au cours des essais. Et ils nous montrent ainsi toutes leurs potentielles « blessures internes ».

Nos méthodes d’essais sont en passe de devenir de plus en plus sophistiquées. Les pneus Continental Premium ont atteint un tel niveau de performance, qu’aujourd’hui il est impossible de détecter quoi que ce soit à l’œil nu. C’est pour cela que nos tests d’essais se font en plusieurs étapes et sont ensuite examinés chimiquement dans un laboratoire. Utiliser la tomographie assistée par ordinateur permet ainsi aux problèmes de dernière minute, comme l’altération de la profondeur de la bande de roulement, d’être traités à temps.

Notre système « maison » de tomographie par ordinateur fonctionne vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Cette « équipe R&D virtuelle » dissèque ainsi des centaines de pneus par an dans leurs moindres millimètres. Scanner le pneu d’un véhicule commercial prend environ 24 heures – bande par bande. Cela nous permet de récolter des données précieuses – qui peuvent alors être introduites dans les algorithmes de nos ordinateurs pour des simulations. Pour Rüdiger Menz, c’est ici que réside l’avenir. « En perfectionnant continuellement nos procédures de mesure et d’essais, nous sommes de plus en plus proches de notre objectif : des tests virtuels qui sont aussi courts que possibles et qui permettent de démontrer avec précisions les réelles performances de nos pneus. » La rapidité est essentielle quand il s’agit de développer de nouveaux pneus. Car celui qui ralentit sera également en retard dans la compétition.

“ Au cours des dernières années, nous sommes devenus deux fois plus rapides pour obtenir des nouveaux produits pour la route », précise Rüdiger Menz tout en entrant des données sur son ordinateur. Il est clair en voyant Rüdiger Menz, qui a un doctorat en ingénierie mécanique, qu’il aime construire des modèles mathématiques et physiques. « Notre équipe incarne l’esprit d’invention », proclame-t-il. «Les modèles d’endurance que nous développons font de nous des pionniers dans le domaine. Nous sommes à l’intersection de la théorie et de la pratique. Nous recherchons, perfectionnons nos méthodes de tests et écrivons des programmes – et nous nous sentons ainsi toujours plus proche du produit. » Dans notre « machine à laver » verte, le pneu tourne et tourne encore.